Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Monde de Céline
  • : Bonjour, je m'appelle Céline. Après avoir consacré mon blog à mes ouvrages de broderie et de cartonnage, une nouvelle page se tourne ayant retrouvé le goût des livres. Ainsi, j'ai décidé de partager avec vous mon ressenti sur mes lectures.Je vous souhaite de passer un agréable moment dans mon petit monde. Je vous dis à bientôt en espérant avoir le plaisir de vous lire au travers de vos commentaires!
  • Contact

Un petit mot pour vous.....

Merci de votre visite dans mon petit monde, j'espère que vous vous y plairez.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, ça me fait toujours plaisir de vous lire.

http://idata.over-blog.com/5/11/64/77/gifs/a-bientot/A-bientot-bizz.gif

   Céline/cedibo

Mes Archives

Mes Tutos/pas À Pas En .pdf

Mes Liens

23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 15:11
"Le Mystère de Callander Square"- Anne Perry

L'histoire :

 

En creusant dans Callender Square, deux jardiniers découvrent un cadavre de bébé. Alerté, l’inspecteur Thomas Pitt se rend sur les lieux, où il découvre un second corps. Il entreprend dès lors une enquête dans ce lieu habité par la grande bourgeoisie, qui n’apprécie pas beaucoup de voir ses secrets mis à jour.
Pour l’aider dans sa tâche, l’inspecteur Pitt peut compter (d’ailleurs, elles ne lui laissent pas le choix) sur son épouse, Charlotte, ainsi que sur la soeur de celle-ci, Emily.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J'ai aimé me plonger dans cette période du 19ème siècle en Angleterre avec ses codes de bonnes conduites, ses moeurs selon si on est une femme ou un homme, bourgeois ou domestique. Le cadre de cette époque parfaitement bien décrit m'a intéressée.

 

En ce qui concerne l'histoire à proprement parlée, l'enquête démarre sur les chapeaux de roue, on est plongé de suite dedans et c'est ce que j'aime. 

 

L'intrigue est vraiment bien ficelée et le dénouement surprenant mais un peu rapide à mon goût.

 

C'est le premier roman que je lis de cette auteure mais j'en ai déjà d'autres sous le coude et je compte bien les lire également.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 12:05
"Confessions d'une accro du shopping" - Sophie Kinsella

L'histoire :

 

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu'un peu de shopping pour se remonter le moral... C'est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes... rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu'au jour ou, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s'efforce de s'amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes... Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l'achat et à l'appel vibrant des soldes ?

 
 
Ce que j'en ai pensé :
 
J'ai décidé de lire ce livre car à force d'en entendre parler je voulais me faire ma propre opinion, et sur l'ouvrage, et sur l'auteure que je n'avais jamais lue.
Je n'ai pas été déçue dans le sens où il est exactement tel que je me l'imaginais : une lecture simple et légère sans prise de tête. Une vraie histoire de fille même si je ne m'identifie pas du tout à l'héroïne, dans la mesure où, en ce qui me concerne faire du shopping est une vraie corvée.
 
 
Le récit entrecoupé des lettres de rappel de la société de crédit et de la banque est rigolo. J'ai bien aimé également les réflexions intérieures de Rebecca pleines d'humour et d'à propro.
Les méthodes qu'elle entreprend pour faire face à ses dettes, c'est à dire opter d'abord pour dépenser moins, puis face à l'échec de chercher à gagner plus sont caricaturales mais drôles. Sa vie est pleine de péripéties improbables mais cela m'a amusée. Au final, c'est aussi une juste vision de notre monde contemporain, où la société de consommation est hélas au coeur de tout avec ses incitations omniprésentes.
 
 
Certes, l'histoire est cousue de fil blanc et la fin sans surprise, mais elle est sans prétention, et je savais dès le départ à quoi m'en tenir.
C'est une lecture détente, il ne faut pas chercher plus loin, et j'ai bien l'intention de lire la suite des mésaventures de Becky, et également de lire d'autres romans de cette auteure pleine de fraicheur.
 
Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 09:34
"Origine suspecte" - Patricia Macdonald

L'histoire  :

 

Après la disparition de Greta dans l'incendie de sa maison, les soupçons de la police se portent très vite sur son mari Alec, au grand désarroi de leur fille Zoé. Émue par le désespoir de sa nièce, et inconsciente du danger qui la guette, Britt, la sœur de Greta, décide de mener son enquête. La vérité passera par la découverte d'un douloureux secret familial...

 

 

Ce que j'en ai pensé : 

 

J'ai dévoré ce livre! En quelque sorte, il y a 2 histoires en parallèle qui finalement ne font qu'une.

 

La première est l'histoire autour de la disparition de Greta. Les 2 soeurs n'avaient plus de contact depuis des années. Britt, persuadée que Alec, son beau frère, a tué Greta, accumule les preuves contre lui.

 

La seconde histoire est celle des voisins de Alec et Greta qui font appel à une mère porteuse pour avoir un bébé. Le mari n'est autre que l'avocat de Alec.

 

Au fil des pages il y a beaucoup de fausses pistes et de rebondissements qui donnent du rythme à l'ensemble. J'ai plusieurs fois douté et imaginé une fin et je me suis trompée à chaque fois. J'ai complètement adhéré à l'intrigue.

 

Malgré tout, j'ai trouvé qu'il y avait quelques petites fausses notes.

Britt, qui n'est pas absolument qualifiée pour enquêter, est celle qui trouve toutes les clés de l'énigme. Cela manque un peu de crédibilité à mon goût, à se demander à quoi servait de faire intervenir des personnages policiers qui n'amènent rien à la résolution de l'enquête.

 

La fin du roman est également un peu convenue, de même on ne sait pas ce que devient le journaliste du journal local qui pourtant a un rôle important dans l'enquête.

 

Il n'en reste pas moins que l'intrigue est très bien ficelée du début à la fin. C'est un très bon polar que je recommande vivement.

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 12:53
"Et tombent les filles" - James Patterson

L'histoire :

 

Deux tueurs sèment la terreur. À Los Angeles, "Gentleman" ne laisse derrière lui ni indices ni témoins, juste un sanglant sillage de corps sauvagement mutilés et un délicat bouquet de pivoines roses et blanches.

En Caroline du Nord, "Casanova" pourrait prétendre rivaliser avec lui, sinon qu'il préfère distiller la mort goutte à goutte en veillant ses victimes jusqu'à l'ultime soubresaut dans la prison qu'il a construite pour elles au cœur des sombres forêts. Quel lien pervers unit ces deux monstres ? Et quel est l'enjeu de cette course à l'horreur ?

Pour le découvrir, Alex Cross, un flic armé d'un doctorat en psychologie, n'hésite pas à descendre au cœur des ténèbres humaines…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J'ai retrouvé dans ce roman tout ce que j'aime dans un thriller : des situation de séquestrations oppressantes, des descriptions de scènes particulièrement dures et une approche psychologique des tueurs qui fait froid dans le dos, le tout dans un rythme soutenu.

J'ai trouvé la lecture agréable grâce à de très courts chapitres qui fait que je les ai enchainés très vite.

Pour résumer, je peux dire que j'ai passé un très bon moment de lecture comme j'aime.

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 16:42
"Avis de grand frais" - Isabel Wolff

L'histoire : 

 

Janvier. L'anniversaire des quinze ans de mariage d'un couple de trentenaires londoniens : Faith, "miss météo" sur une chaîne câblée, et Peter, éditeur à succès. Au cours du dîner, Lily, la meilleure amie de Faith, lance de venimeuses insinuations sur Peter... Plus élégant, plus mince, plus nerveux, et couvrant Faith de bouquets de fleurs, Peter aurait-il quelque chose à se faire pardonner ?
Février. Faith, sur les conseils de Lily, engage un détective privé pour découvrir l'identité de la maîtresse de Peter.
Mars. Peter, exaspéré par les suspicions de sa femme, finit par céder à la tentation avec une ravissante agent littéraire, tandis que Faith gagne un bon pour un divorce gratuit au jeu-concours du magazine "Bella"! Et pour ce couple dans l'œil du cyclone, l'année ne fait que commencer...

 

 

Ce que j'en ai pensé : 

 

Ce livre est une sympathique comédie romantique qui illustre parfaitement un roman de chick-litt : c'est l'histoire d'une jeune femme active trentenaire avec un mari, 2 enfants et 1 chien qui a tout pour être heureuse mais dont la vie bascule après 15 ans de mariage sans nuage.

Une remarque insidueuse lancée par sa meilleure amie et la voilà à douter de la fidélité de son mari. A-t-elle raison ou tort? Une chose est sûre sa vie bascule à partir de ce moment là.

 

Ce roman très moderne décrit parfaitement les aléas de la vie en passant par la joie, la tristesse, la passion, la jalousie, la trahison, le pardon.

On s'attache facilement aux personnages, et en particulier à l'héroïne principale grâce à l'écriture à la première personne.

 

C'est au final très fleur bleue, et pas très original, mais de toute façon, en commençant ce type de lecture, on sait à quoi s'attendre. C'est donc sans surprise, il se lit bien malgré ses quelques 660 pages d'autant qu'il y a aussi quelques rebondissements qui du coup donnent du rythme à l'ensemble.

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 10:47
"Onze Jours" - Donald Harstad

L'histoire :

 

Onze jours, c'est le temps qu'il faudra au shérif Carl Houseman et à son unité pour résoudre une enquête particulièrement troublante et éprouvante. Tout commence par la découverte, dans deux fermes isolées de l'Iowa, de plusieurs corps atrocement mutilés. Les victimes semblent avoir été l'objet de meurtres rituels...

Donald Harstad, policier dans l'Iowa depuis plus de vingt-cinq ans, s'inspire d'une enquête qu'il a réellement menée pour nous conter cette terrible histoire. Vérifiant l'adage selon lequel " la réalité dépasse la fiction ", on découvrira dans ce voyage au bout de l'horreur que les habitants des campagnes américaines n'ont rien à envier à ceux des mégapoles en matière de secrets, de déviances et de perversités. Un polar noir, captivant et diablement efficace.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Ce roman tient en haleine car le rythme est très soutenu, grâce en partie au fait qu'il y ait beaucoup de dialogues.

 

On est plongé rapidement au coeur de ses meurtres horribles. Certaines descriptions nécessite d'avoir le coeur bien accroché, mais personnellement j'aime assez.

 

J'ai trouvé intéressant également de voir les procédures des enquêtes avec les retranscriptions codées, j'ai vraiment été plongée au coeur du fonctionnement d'une unité de police.

 

C'est un très bon polar, efficace, sans superflu, j'ai beaucoup aimé.

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 12:34
"Ni chair ni sang" - Ruth Rendell

L'histoire :

 

En cherchant des truffes avec son chien, un homme découvre des restes humains ensevelis. L’autopsie révèle qu’il s’agit d’un homme mort depuis une dizaine d’années, mais rien ne permet de déterminer son identité ou la cause de son décès. L’inspecteur Wexford et son équipe se trouvent confrontés à un défi de taille quand ils découvrent la liste impressionnante des personnes disparues durant cette période. Leur tâche se complique lorsqu’un second corps est retrouvé sur le même site. Pour savoir si les deux affaires sont liées, l'inspecteur Wexford doit explorer le passé d’une petite communauté fermée, où chacun garde jalousement ses secrets et où les gens disparaissent sans traces, ni chair ni sang…

 

Ce que j'en ai pensé :

 

L'intrigue me semblait intéressante : 2 corps découverts alors qu'ils ont été enterrés il y a 11 et 8 ans. Qui sont-ils? Qu'est-il arrivé?

 

Ce début prometteur n'a pas été à la hauteur de mes espérances. Je me suis ennuyée, il y a beaucoup de longueurs et bien peu d'action.

 

Il y a aussi beaucoup de personnages, et je m'y suis un peu perdue au départ d'autant que n'arrivant pas à entrer dans l'intrigue, j'ai vraiment trainé à lire ce livre. Il m'a en effet fallu un mois pour enfin en voir le bout!

Les toutes dernières pages apportent quand même des réponses mais je ne suis pas convaincue pour autant.

 

Là dessus vient se greffer le thème de l'excision au sein de la communauté somalienne. Certes le sujet est grave, mais il n'apporte strictement rien à l'intrigue principale, je n'ai pas compris ce que cela venait faire dans l'histoire. 

 

En conclusion, c'est le premier ouvrage que je lis de cette auteure et je dois avouer que je ne suis pas motivée pour l'heure à tenter l'expérience d'en lire un autre.

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 12:37
"Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" - Jonas Jonasson

L'histoire :

 

Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ?
Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja.

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Je viens de finir ce livre qui a tant fait parler de lui et j'ai du mal à me faire une idée sur mon ressenti. Je pense qu'à force d'en entendre parler j'en attendais trop et du coup je suis un peu déçue.

 

Les chapitres s'alternent entre la vie de Allan tout au long de son parcours de 1905 à 2005, et celle au delà de son 100ème anniversaire, après 2005.

En celà je me suis souvent perdue. Les chapitres sont longs et denses, et en passant de l'un à l'autre, je suis régulièrement revenue en arrière pour me rappeler comment s'était fini le chapitre précédent.

 

La longue vie de notre héros est rocambolesque à souhait, je ne peux pas dire le contraire. Il a traversé le monde, rencontré les grands chefs d'état, joué un rôle dans la fabrication de la bombe atomique, été un espion, vécu tout un tas d'aventures aussi loufoques qu'improbables. Et j'ai trouvé que c'était un peu la surenchère, trop c'est trop.

L'aspect politique et historique est aussi un peu trop présent à mon goût.

 

En ce qui me concerne, les chapitres concernant les aventures de Allan après sa fuite de la maison de retraite se suffisent à eux mêmes et m'auraient également suffit.

 

Pour conclure, je suis très partagée. Je trouve que le côté jubilatoire et hilarant promis à la lecture de ce livre est très surfait, pour autant j'ai quand même passé un bon moment avec Allan et ses compères, mais l'ensemble manque trop de crédibilité pour que j'y adhère totalement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 10:48
"Les rivières pourpres" - Jean-Christophe Grangé

L'histoire :

 

Pierre Niémans, un commissaire aux méthodes musclées, est envoyé à Guernon, ville universitaire de l'Isère, pour élucider un meurtre atroce: un homme a été découvert nu, mutilé, coincé dans une paroi rocheuse en position fœtale. Qui est l'auteur de cette mise en scène macabre?

 

Parallèlement, dans sa commune du Lot, le jeune lieutenant Karim Abdouf a de quoi s'occuper: l'école primaire a été visitée et le tombeau d'un enfant profané. Au départ bien distinctes et à des lieux l'une de l'autre, les deux enquêtes vont se recouper étrangement pour n'en faire qu'une, à la trame aussi hallucinante que terrifiante.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Quel roman! J'ai adoré! Les chapitres s'alternent et passent d'une enquête à l'autre jusqu'à ce qu'enfin elles se croisent pour n'en faire qu'une.

Rondement ficelée, j'ai vite été happée par l'intrigue très prenante.

 

Même si j'ai trouvé le commissaire et le lieutenant un peu trop caricaturaux, l'ensemble est un excellent thriller machiavélique à souhait, sur fond de manipulation génétique à la recherche de l'être parfait.

Je ne m'attendais pas du tout à la fin qui est aussi très bien orchestrée jusqu'à la dernière ligne.

 

Par contre n'ayant pas vu l'adaptation cinématographique du livre, je ne peux pas vous dire si elle respecte le roman que je vous conseille vivement si vous êtes adeptes de ce genre de littérature.

C'est le second roman de Grangé que je lis après "Le vol des cigognes", une fois encore, je ne suis pas déçue, et une chose est sûre, j'en lirai d'autres!

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 10:12
"Lady Hunt" - Hélène Frappat

L'histoire :

 

 

Laura Kern est hantée par un rêve, le rêve d’une maison qui l’obsède, l’attire autant qu’elle la terrifie. En plus d’envahir ses nuits, de flouter ses jours, le rêve porte une menace : se peut-il qu’il soit le premier symptôme du mal étrange et fatal qui frappa son père, l’héritage d’une malédiction familiale auquel elle n’échappera pas ?
D’autres mystères corrompent bientôt le quotidien de la jeune femme, qui travaille pour une agence immobilière à Paris – plus un effet secondaire qu’une carrière. Tandis qu’elle fait visiter un appartement de l’avenue des Ternes, Laura est témoin de l’inexplicable disparition d’un enfant.
Dans le combat décisif qui l’oppose à l’irrationnel, Laura résiste vaillamment, avec pour armes un poème, une pierre noire, une chanson, des souvenirs… Trouvera- t-elle dans son rêve la clé de l’énigme du réel ?
Sur la hantise du passé qui contamine les possibles, sur le charme des amours maudites, la morsure des liens du sang et les embuscades de la folie, Hélène Frappat trace une cartographie intime et (hyper)sensible de l’effroi et des tourments extralucides de l’âme. Des ruines du parc Monceau à la lande galloise, avec liberté et ampleur elle réinvente dans Lady Hunt le grand roman gothique anglais, et toutes les nuances du sortilège.
 
 
Ce que j'en ai pensé :
 
C'est mon amie Janou qui m'a prêté ce livre qu'elle n'a pas réussi à lire jusqu'au bout. La connaissant lectrice assidue, cela m'a interpelé, j'ai voulu comprendre pourquoi.

Et bien je la comprends. Je dois bien avouer que si j'ai pour ma part réussi à le lire jusqu'au bout, je n'ai jamais réussi à être captivée.

J'ai eu beaucoup de mal à suivre le fil conducteur de l'histoire. Je m'y suis perdue et je n'ai pas adhéré du tout au rythme de l'écriture très décousu. Des chapitres écrits en italique quand ils concernent les rêves de l'héroïne (ou ses visions? on ne sait plus).

 

Les thématiques abordés de l'hérédité (la maladie de Huntington, d'où le titre) et de l'âme qui se dégage des maisons ayant un vécu étaient une bonne idée.

Mais, en ce qui me concerne, cela n'a pas pris. Si j'ai fini ce livre c'est parce que je suis d'un naturel optimiste et j'espérais réussir à être intéressée à un moment donné, et bien c'est raté, je me suis profondément ennuyée.

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article