Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Monde de Céline
  • : Bonjour, je m'appelle Céline. Après avoir consacré mon blog à mes ouvrages de broderie et de cartonnage, une nouvelle page se tourne ayant retrouvé le goût des livres. Ainsi, j'ai décidé de partager avec vous mon ressenti sur mes lectures.Je vous souhaite de passer un agréable moment dans mon petit monde. Je vous dis à bientôt en espérant avoir le plaisir de vous lire au travers de vos commentaires!
  • Contact

Un petit mot pour vous.....

Merci de votre visite dans mon petit monde, j'espère que vous vous y plairez.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, ça me fait toujours plaisir de vous lire.

http://idata.over-blog.com/5/11/64/77/gifs/a-bientot/A-bientot-bizz.gif

   Céline/cedibo

Mes Archives

Mes Tutos/pas À Pas En .pdf

Mes Liens

4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 13:11
"N'oublier jamais" - Michel Bussi

L'histoire :

 

Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper. A Yport, parti s'entrainer sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture, puis la femme brune, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Ils sont seuls au monde : Jamal lui tend l'écharpe comme on tend une bouée.

Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît sous les yeux effarés de Jamal le corps inerte de l'inconnue. 

A son cou, l'écharpe rouge.

C'est la version de Jamal. Le croyez-vous?

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Pour faire simple : j'ai adoré! 

 

L'histoire est pleine de rebondissements, j'ai été tenue en haleine du début à la fin, à tel point que commencée un jeudi matin, je l'avais finie le vendredi soir! Il m'a été impossible de la lâcher, je voulais comprendre!

 

Le rythme est très soutenu, l'intrigue est machiavélique à souhait et la fin très touchante.

 

De plus, le cadre de l'histoire, à Yport en Normandie, est joliment dépeint et donne envie d'aller se balader sur ses falaises.

 

Ce livre est un vrai coup de coeur. Si je devais émettre un bémol, cela concernerait le matraquage des noms de marque qui sont lassantes mais, pour qui veut passer un bon moment de détente avec une lecture fluide et une intrigue bien ficelée, ce roman est à mon sens, incontournable.

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 13:04
"Extrême urgence"- Michael Crichton

L'histoire :

 

Vengeance criminelle ? Meurtre crapuleux ou erreur médicale impardonnable ? Qui a intérêt à ce que le cadavre de la jeune Karen, lamentablement échoué dans une rue de Boston, emporte à tout jamais avec lui ses secrets ? Comment expliquer cette fin sordide pour la fille d'un des plus grands médecins de la ville, fût-elle marginale, nymphomane et droguée ? Est-elle morte, comme on le croit, des suites d'un avortement illégal ? La police a-t-elle raison de soupçonner le médecin asiatique qui aurait pratiqué l'intervention ? L'autopsie livre des révélations de plus en plus surprenantes.
L'enquête chirurgicale tourne au suspense le plus pur... Là où enquêteurs et policiers s'avouent très vite impuissants, un scientifique- seul face à tous-réussira peut-être à élucider le mystère insondable d'une vie qui n'est plus
.

 

 

Ce que j'en ai pensé : 

 

Je n'ai pas réussi à vraiment me plonger dans de ce roman.

 

John, pathologiste, et Art médecin, sont deux amis. L'un est accusé de pratiquer des avortements illégaux et est emprisonné, suite au décès d'une jeune fille de bonne famille issue de medecins reconnus. L'autre se démène pour l'innocenter.

Certes la démarche est louable mais peu crédible. C'est le pathologiste, qui n'a aucune légitimité dans l'enquête, qui trouve toutes les réponses là où la police fait du sur place.

 

Par ailleurs, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de trop de passages techniques concernant le milieu médical. J'ai trouvé certaines parties particulièrement ennuyeuses d'autant qu'elles n'apportent rien à l'histoire en elle même.

 

Je suis vraiment mitigée quant à ce livre dont l'intrigue est pourtant bien ficelée, mais qui se perd dans des longueurs inutiles, et dont le nombre importants de personnages fait qu'il m'est parfois arrivé de ne plus savoir qui était qui.

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 11:50
"Le sang du temps" - Maxime Chattam

L'histoire :

 

Automne 2005.
Marion doit fuir Paris dans l’urgence. Il y va de sa vie. Des hommes de la DST la déposent au Mont-Saint-Michel, où l’accueille une communauté religieuse.
Très vite, Marion se sent espionnée…

Mars 1928.
Au Caire, des enfants disparaissent en pleine nuit, on retrouve leurs corps meurtris dans les nécropoles environnantes.
Une rumeur se propage : le monstre des Mille et Une Nuits, la terrible Goule, serait de retour.
Le détective Matheson n’y croit pas…

Deux intrigues sans rapport apparent, et pourtant liées de manière inextricable. Entre un Nom de la rose moderne et un Seven historique, un thriller envoûtant, avec un dénouement où vous vous trouverez impliqués malgré vous !

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Ce roman ce sont 2 intrigues en une qui nous permettent de voyager dans l'espace et dans le temps entre l'Egypte des années 30 et le Mont Saint Michel de nos jours.

 

J'ai été un peu perdue entre les différents personnages et les 2 récits qui s'emmêlent et dont le lien n'est pas facile à trouver. Il n'y a pas beaucoup de rebondissements, on découvre un récit dans le récit. Cependant, au fil des pages le lien finit par se faire et la fin apporte toutes les réponses........ enfin jusqu'à ce que je lise l'épilogue qui m'a laissée un peu perplexe. 

 

Quoi croire? A chacun sa vérité. Cette fin est frustrante et je n'en comprends pas le sens. Du coup je suis très mitigée sur mon ressenti quant à cet ouvrage.

D'autant aussi que le scandale que Marion a découvert, et pour lequel elle doit être protégée, n'est pas non plus vraiment expliqué.

 

Par contre les descriptions du Caire et du Mont Saint Michel m'ont vraiment fait voyager.

 

Pour conclure, je dirai bof..... venant de Maxime Chattam, je m'attendais vraiment à mieux.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 17:34
"Le coeur d'une autre" - Tatiana de Rosnay

L'histoire :

 

Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque.
Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que le cœur greffé est celui d’une femme. Mais quand ce cœur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre.
Qui était son donneur ? Quelle avait été sa vie ? 
Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Ce roman c'est l'histoire de Bruce Boutard à qui l'on greffe le coeur d'une femme. Vu que tout est déjà dit dans le titre je ne trahis pas l'intrigue.

 

Dès lors sa personnalité change du tout au tout, il devient gaucher, maniaque, et sensible à la peinture. Il va vouloir comprendre ce qui lui arrive et chercher à identifier sa donneuse. Les organes auraient-ils une mémoire? 

 

Ce livre c'est son parcours dans cette quête et l'histoire de sa donneuse.

C'est un très joli récit qui nous fait voyager en France, en Italie et en Suisse.

 

L'écriture est fluide, du coup la lecture est très rapide d'autant que l'intrigue est prenante. Les personnages, comme les situations sont réalistes, il est facile de s'identifier aux protagonistes.

 

Si je devais émettre un petit bémol, c'est l'aspect un peu trop caricatural dépeint par le caractère masculin, renfrogné, bordélique, abusant d'alcool et de cigarettes, et féminin, chaleureux, adepte du ménage et tout en sagesse. Tout cela est un peu trop cliché à mon goût.

 

Il n'empêche que j'ai beaucoup aimé ce roman qui offre une belle palette d'émotions, et qui aborde le sujet du don d'organe avec beaucoup de simplicité, comme une évidence, sans pour autant être démagogique.

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 17:18
"La demi-pensionnaire" - Didier Van Cauwelaert

L'histoire :

 

Que faire lorsqu'on tombe amoureux d'une jeune femme au cours d'un déjeuner, et qu'on découvre au dessert qu'elle se déplace en fauteuil roulant? Hélène est Lion ascendant Lion, championne de voltige aérienne. C'est la fille la plus sexy, la plus joyeuse et la moins facile que Thomas ait jamais rencontrée... Arraché à sa routine, malmené, envoûté par cette "demi-pensionnaire" qui l'initie à la vraie liberté, il comprendra au bout du compte que c'est lui qui vivait comme un infirme. Et qu'une femme assise, parfois, peut aider un homme à se relever.
 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Lu presque d'une traite ce petit livre est un condensé de tendresse et d'optimisme.

 

C'est l'histoire simple de Thomas un jeune homme solitaire dont la vie va être bouleversée après sa rencontre avec Edmée, une octogénaire aux idées loufoques, qui lui fait rencontrer Hélène, sa fille de coeur, une jeune femme handicapée.

 

Ces 3 personnages sont attachants et nous font nous poser les bonnes questions sur le sens de la vie. Chacun a un vécu avec ses moments heureux et ses blessures mais tous ensemble ils se soignent mutuellement et en deviennent plus fort. 

 

Ce texte plein de fraicheur est une jolie leçon de vie, hélas sans grande surprise sur son épilogue.

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 19:33
"Eaux profondes" - Patricia Highsmith

L'histoire :

 

Vic Van Allen tolère les multiples flirts de sa femme Melinda avec une patience qui stupéfie tout le monde. Jusqu'au jour où, l'un des anciens amants de celle-ci ayant été tué, il se vante d'être l'assassin. Toutefois le meurtrier est arrêté. Melinda, rassurée, commence une nouvelle liaison. Et cette fois-ci Vic assassine l'amant... -Melinda, qui a compris la vérité, choisit alors la voie la plus redoutable: le défi. C'est trop tenter le diable. Tous - Vic également - l'apprendront à leurs dépens.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Alors que Vic et Mélinda son épouse ont semble-t-il tout pour être heureux, elle s'ennuie, boit et multiplie les aventures amoureuses au vu et au su de toute la petite communauté dans laquelle ils vivent.

 

Vic, le héros est difficile à appréhender. Il se moque des relations extra conjugales de sa femme mais pas de la façon dont ses amis le perçoivent, il y va de son honneur d'homme. Et c'est ce que le pousse à passer à l'acte. 

 

Tous les habitants de la ville y vont de leur jugement : les uns soutiennent Vic, les autres l'accusent lorsque un amant meurt noyé dans une piscine. 

Il berne presque tout le monde grâce à sa prestance et à sa position sociale.

L'approche psychologique est finement décrite dans le monde semi bourgeois où évoluent les personnages.

 

Toutefois, j'ai trouvé que c'était un peu trop long avant de rentrer enfin dans le vif du sujet. Il faut en effet avoir lu le premier tiers du livre pour qu'enfin le premier meurtre soit commis par Vic le mari trompé. 

 

 

Cependant, ce livre est un bon thriller psychologique même si l'on ne cherche pas à connaître le meurtrier, puisque l'on sait de qui il s'agit, mais toute l'intrigue réside dans la question de savoir si Vic va être démasqué et comment.

Et pour cela il faut arriver à la toute fin pour du livre pour avoir les réponses....

 

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 13:26
"Carnages" - Maxime Chattam

L'histoire : 

 

Harlem Est. 18 novembre, 8h28. Il sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée Village Academy. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent, un sac à dos ouvert à ses pieds. Lentement, il lève son arme vers ses camarades et cale des chargeurs dans sa poche. Le carnage peut commencer... Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux du massacre, c'est pour découvrir le cadavre défiguré du tueur qui a fini par retourner l'arme contre lui. Rapidement, cette affaire dépasse le simple fait divers : de nouvelles tueries éclatent dans d'autres établissements. À chaque fois, le même scénario, inexplicable. Des lycées de New York aux souterrains abandonnés du métro, Lamar va tenter d'enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.

 

 

Ce que j'en ai pensé : 

 

J'ai acheté ce livre parce que j'ai déjà lu plusieurs Chattam et je n'ai jamais été déçue. Toutefois, j'avais tout de même une certaine "appréhension", car je n'aime pas les nouvelles que je trouve souvent trop bâclées, or ce livre ne comporte que 92 pages.

 

Finalement au gré d'un trajet de 3 heures de voiture, je m'y suis mise et j'ai été agréablement surprise par le rythme soutenu de l'intrigue malgré le condensé du livre. Arrivée à destination, je l'avais terminé et j'étais bluffée par le scenario si bien construit en si peu de pages.

 

J'ai toutefois noté un petit bémol. je trouve qu'il y a  un élément qui ne colle pas lors de la première tuerie. Certes je ne peux pas tout dire sous peine de révéler l'épilogue, mais juste une petite chose : la porte qui ne s'ouvre que de l'extérieur n'est pas cohérente avec le reste ou alors j'ai raté quelque chose....

 

Pour moi qui n'aime pas les trajets en voiture, cela a été tout de même l'occasion de passer un agréable moment sans me rendre compte des kilomètres qui défilaient. Je n'ai pas été déçue, même si l'histoire est courte, elle est bien ficelée et tient en haleine.

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:58
"La madone des enterrements" - Madeleine Wickham

L'histoire :

 

La quarantaine resplendissante, Fleur Daxeny a une spécialité : séduire les riches veufs, vivre un moment à leurs crochets avant de disparaître en emportant leurs cartes de crédit et un maximum de cash. Sa technique ? Repérage des cibles potentielles dans la rubrique nécrologique du Times, première approche le jour même de l'enterrement de l'épouse, au moment où Monsieur est le plus vulnérable... Le charme et l'aplomb extraordinaires de la jeune femme font le reste. Quand Fleur jette son dévolu sur l'austère Richard Favour, elle ne doute pas d'arriver très vite à ses fins. Mais c'est compter sans l'encombrante famille de son promis... et un rival de poids dans la course aux millions ! Les arnaqueurs ne sont pas forcément ceux qu'on croit...

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

En choisissant ce type de lecture, il n'y a jamais de surprise. C'est léger, plus ou moins distrayant, mais cela me permet de me vider la tête après avoir lu un thriller angoissant ou oppressant.

 

Dans cet optique, ce roman a tenu son rôle. Il n'y a pas grand chose à dire sur les personnages, ils sont tous plus ou moins caricaturaux dans leur genre.

Il y a l'héroïne sans aucune moralité, la fille provocante, le veuf attachant, la belle soeur dévouée, l'ado mal dans sa peau, la soeur godiche et le gendre opportuniste.

 

Bref tout ce petit monde n'a pas grand intérêt au même titre que l'histoire, d'autant que je m'attendais à un peu plus d'humour noir au vu du thème abordé, mais hélas non, la seule chose qui aurait pu donner un peu de piquant au livre est inexistante.

 

Tant pis, je l'ai quand même lu jusqu'au bout, même si la fin a été telle que je l'attendais, à savoir sans surprise, mais au moins je me suis vidée la tête sans avoir eu besoin de réfléchir.

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 08:14
"Seul le silence" - R.J. Ellory

L'histoire :

 

Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient…
Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Je suis très partagée par ce roman qui relate la vie tragique de Joseph traumatisé par les morts brutales de petites copines d'école et qui met un point d'honneur à trouver le coupable.

Il rêve de devenir écrivain. A l'âge adulte il quitte la Géorgie pour New York pour faire carrière dans l'écriture.

 

Certes, l'intrigue et le point de départ de l'histoire sont intéressants mais que de longueurs au fil du récit pour un final plus que rapide! Certains passages auraient mérité d'être édulcorés pour une lecture plus fluide et prenante.

 

J'ai aussi été déroutée par les passages écrits en italique entre certains chapitres. Je n'ai pas compris leur rôle jusqu'à ce que les relise une fois le livre fini. Là ils ont enfin eu un sens, mais j'ai trouvé ces passages déroutants au fil de la lecture.

 

Le meurtrier ne se révèle qu'à la toute fin du roman et ses motivations ne sont à peine évoquées.

La fin est bâclée alors qu'elle aurait mérité plus d'analyses. Là où enfin j'attendais des détails utiles pour savoir le pourquoi du comment, il n'y en a pas. Vraiment dommage...

 
Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 15:54
"Les emmurés" - Serge Brussolo

L'histoire :

 

 

A l'origine, la mission de Jeanne était simple : s'installer quelque temps dans un immeuble où furent commis, des années plus tôt, plusieurs crimes inexpliqués, afin d'y écrire un reportage si possible sensationnel... Mais aussitôt franchi le seuil de l'étrange maison Malestrazza, la jeune femme va deviner que les maléfices ne sont pas uniquement dus aux fantasmes du voisinage. Est-il vrai que l'assasin habiterait toujours là, caché dans un appartement invisible ? Y a-t-il comme on le prétend des cadavres emmurés aux différents étages ? Et que lui veut au juste ce gamin trop imaginatif, le fils de la concierge, qui, spontanément, s'offre à lui faire découvrir les arcanes de la bâtisse ?

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

 

Ce livre est un thriller psychologique qui joue son rôle à merveille.

 

Jeanne, jeune journaliste qui a râté un scoop se voit confier la mission d'écrire l'histoire de la maison Malestrazza pour racheter son erreur. Cette maison, du nom de son architecte, construite selon des procédés pour le moins inhabituels, a renfermé et renferme encore des corps emmurés vivants.

 

A vouloir connaître l'histoire de la batisse hantée par son architecte fou, la jeune femme va se retrouver elle aussi prise au piège de la maison coincée entre 4 murs sans aucune issue possible. C'est certes oppressant mais pour autant j'en attendais encore plus, même si j'avoue que la claustrophobe que je suis, n'a pas toujours été à l'aise à la lecture de ce livre.

 

Quant à la fin, alors que je pensais que tout était rentré dans l'ordre pour l'héroïne, la dernière page nous prouve le contraire. De ce point de vue là, je trouve la chute un peu décevante car guère crédible, mais surtout n'ayez pas la curiosité de la lire tout de suite sous peine de gâcher tout le plaisir de la lecture. 

 

Repost 0
Published by Céline - dans Coin Lecture
commenter cet article